On sait que la France est plutôt mal perçue à l’international pour l’économie de par la communication sur les grèves, les impôts alors que la gastronomie française est encore bien vue depuis l’extérieur du pays et pourtant on est concrètement confronté à une alimentation industrielle qu’on en vient à se demander finalement si cette idée d’une gastronomie française de qualité est une réalité ou un mythe.

La cuisine française – l’essence d’une gastronomie marquée par ses territoires, ses cultures et ses habitants. 

Dans « Le code gourmand » d’Horace Raisson, journaliste, en 1829, Les grandes pensées viennent de l’estomac, il écrivait :

« Au milieu des bouleversements successifs de la civilisation une puissance a grandi, qui domine toutes les autres. Amie des aristocraties, alliée des républiques, la gastronomie est la reine du monde ».

La cuisine française fait référence à divers styles gastronomiques liés aux traditions, elle a évolué siècles après siècles selon les modifications sociales et politiques.

Au moyen age les banquets affichent des mets décorés et très assaisonnés. Au dix-septième siècle changement d’habitudes, on remplace les épices par des herbes aromatiques. Depuis le vingtième siècle la cuisine française est mise en avant par la culture du pays.

Le tourisme a aidé la gastronomie française à se développer par des références dans des guides, valorisant la cuisine en fonction des ressources disponibles localement, des restaurants. Le voyageur emportant avec lui le trésor d’une recette.

La cuisine française – un plaisir gastronomique à partager en famille, mêlé de fierté et d’inquiétude

Le repas gastronomique des Français – la fierté d’une société

Bien s’alimenter devient un art qu’il convient de mettre en valeur, de conserver et de développer c’est ainsi qu’en 2010 pour la première fois l’Unesco a intégré des traditions culinaires au patrimoine immatériel de l’humanité « le repas gastronomique des Français » !

Depuis neuf ans l’organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture ayant pour but les défenses de la paix, dont 188 Etats sont membres, a voulu porter les valeurs du « repas gastronomique des Français » au grand jour.

Il ne s’agit pas seulement de cuisine, de transmission de savoir faire culinaire entre les générations, il s’agit aussi de découverte, d’acceptation de l’autre et des spécificités entre des régions et des terroirs.

C’est la mise en avant des connaissances sur des produits, de leur préparation et de leurs associations. Les mets se déclinent dans un ordre correspondant à des codes : l’apéritif, l’entrée, le poisson, la viande, le fromage et le dessert.

L’UNESCO a voulu faire valoir le partage du repas en famille, le manger ensemble et la curiosité de l’autre, l’échange autour du plat et le silence qui se déguste pendant les premières bouchées, puis les petits secrets de préparations.

Le repas gastronomique des Français – une inquiétude réelle

99% des français veulent le sauvegarder et le transmettre aux générations futures.

L’UNESCO a peut-être voulu rendre hommage à toutes ces familles françaises qui se réunissent le dimanche et les jours de fêtes pour partager un moment convivial.

C’est une mise en avant d’un rituel autour du plaisir de se retrouver en famille retenant le temps autour d’un repas. C’est aussi l’aveu que l’aliment ne se suffit pas à lui seul.

Le repas gastronomique des français ne pourra pas se conserver comme on peut garder une recette dans un livre, il ne pourra pas non plus se télécharger comme un logiciel ou une musique. Il intègre un savoir vivre innée à une société c’est aussi l’inquiétude d’une disparition de ces coutumes locales et de ce savoir vivre ensemble.

 

Sources : Wikipédia, BNF, Unesco

Découvrir le concept de l’Assiette Libre  

 

L’art du repas partagé  

 

Faire partie de la communauté de l’Assiette Libre maintenant ? 

 

Lire les articles du blog   

 

  Publiez une assiette sur l’Assiette Libre  

 


×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?

 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up