L’objectif zéro déchet c’est quoi ? 

Article inspiré de  https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/territoires-zero-dechet-zero-gaspillage

Aujourd’hui (mercredi 14 mars à 9h30) l’Assiette libre était invitée à intervenir dans l’émission La vie en bleu sur France Bleu La Rochelle, animée par Eric Morgan et Lawrence Pernet ayant pour invité Véronique Duval, journaliste qui a écrit un livre sur l’agriculture bio.

Une nouvelle occasion de parler rapidement du concept de repas collaboratif, de l’état d’esprit du zéro déchet, de l’alimentation équilibrée et de la problématique de s’alimenter pour pas cher avec des produits de qualité.

Mais qu’entend-t-on par le zéro déchet ? 

C’est limiter l’usage des sacs plastique, le retour de l’utilisation de la consigne.

Don des invendus, mobilisation des restaurateurs, cantines etc

Un programme a vu le jour qui s’appelle le PLPMA. C’est à dire, programme local de prévention des déchets ménager et assimilés.

Dans l’objectif de 2025 avec la loi de transition énergétique la collecte séparée des biodéchets et ou du compostage de proximité.

L’Ademe depuis juin 2016 fait des recommandations sur les bacs de tri sélectif 

Comment mettre en place le zéro déchet maintenant ?

Concrètement c’est réfléchir à tout ce qui entre dans sa maison, à savoir quand on fait nos courses. L’idéal serait d’avoir un potager et de faire soi même ses réserves sous forme de conserves ou au congélateur. Mais tout le monde n’a pas le savoir faire, le temps et l’espace pour cultiver ses propres produits…

C’est pourquoi au moment de choisir ses produits il convient d’être vigilant : préférons les produits frais, locaux, de saison et les produits en vrac. Cela intègre l’usage de sac alimentaire réutilisable et de boites permettant leur conservation à l’abri de la lumière.

Acheter en vrac

Les lentilles, le riz, les haricots, les céréales, la farine, le sucre, le thé, les infusions peuvent être achetés en vrac.

Hélas il apparaît plus cher de consommer des produits bio en vrac que les produits classiques.

Sauf promo ou cas spéciaux tels que les céréales industrielles emballées en carton et plastique à base de miel et rondes en grande surface non bio elles sont plus chères que celles en vrac dans certains magasins bio.

Personnellement je veux bien payer plus mes aliments de bases tels que la farine à base de blé pour contrer l’usage des pesticides épandus dans la nature et se déposant dans l’air des habitations, des écoles, sur les cheveux de nos têtes blondes.

Partager sa table avec plus de convives

L’objectif de l’Assiette Libre est clair : permettre l’accès à cette alimentation de qualité en augmentant ses revenus par le partage de sa table, de son assiette, de son repas, pour diminuer le gaspillage alimentaire.

Qui ne s’est jamais senti coupable d’avoir jeté une part de lentilles, riz ou coquillettes bio ?

Objectif zéro déchet, zéro gâchis c’est surtout anticiper ce que l’on jette.

 

Publiez votre prochaine assiette sur l’Assiette Libre c’est lutter contre le gaspillage alimentaire.

Suivez notre page Facebook.

 

 

 


×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?

 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up