Le Ministère de l’agriculture nous parle d’une production qui trouve son originalité dans une culture respectant l’équilibre naturel, excluant les produits chimiques de synthèses, ogm et limitant l’emploi d’intrants.

Avant de se demander pourquoi manger bio, nous pourrions tout d’abord nous interroger sur le sens de l’agriculture biologique.

L’agriculture biologique c’est quoi ?

C’est une méthode de production agricole excluant le recours aux produits chimiques de synthèse, utilisés par l’agriculture industrielle et intensive depuis le début du vingtième siècle

Cette agriculture est expliquée depuis 1920 mais elle s’organise depuis les années 70 avec des institutions telles que L’International Federation of Organic Agriculture Movements ou IFOAM.

Elle est reconnue depuis 1999 au sein du Codex Alimentarius, il s’agit d’un programme entre l’organisation des Nations Unies FAO et l’OMS l’Organisation Mondiale de la Santé. 

Les certifications sont nécessaires pour appeler un produit bio ainsi les appellation Biologique ou bio sont protégée par des entités certificatrices payantes.

Sources : wikipedia,

Ceci dit nous ne savons toujours pas pourquoi il serait préférable de s’alimenter avec des produits plus respectueux de l’environnement, car à première vue ils sont surtout plus chers, moins nombreux et parfois inexistant.

Quatre raisons principales pour manger bio

Manger bio – le goût des aliments

Le gout des aliments bio est bien souvent hautement supérieur à celui des classiques.

C’est le cas tout particulièrement des fruits, des légumes frais et des farines.

Les poireaux, les carottes et les pommes bio n’ont rien de comparables aux cultures classiques.

Ensuite on peut manger bio afin de lutter contre la pollution de l’environnement

Manger bio – lutter contre la pollution environnementale

Les blés, colza sont noyés par ces produits, l’air est alors chargé de ces substances dangereuses en période de traitement, obligeant certains habitants à porter des masques.
La terre également les absorbe et elles se dispersent dans les sols et polluent les rivières, rendant l’eau impropre à la consommation et empoisonnant les poissons.

Les cultures classiques sont régulièrement arrosées de produits chimiques.

Ce qui est extraordinaire en 2018 c’est de constater qu’il n’y a aucune obligation d’information d’épandage des produits phytosanitaires dangereux pour la santé de l’homme. Aucune obligation d’informer ni avant (pendant c’est déjà trop tard) ni après. C’est à dire que les produits après avoir été appliqués sur les sols ne laissent bien souvent aucune trace visible et sont parfois inodores. Le champ peut constituer alors un danger invisible et des personnes peuvent venir s’y promener comme s’il n’y avait aucun risque pour leur santé, des enfants y ramasser des cailloux en mangeant des sucreries.

Consommer bio c’est dire non à la pollution de l’environnement pour la production d’une alimentation dite classique mais devenue dangereuse.

Bilan : une eau et de l’air pollués pour donner naissance à un aliment au gout fade et dangereux.

Manger bio – éviter les maladies

Les agriculteurs ont l’autorisation de traiter encore jusqu’aux écoles, au pied des maisons. Bien que la réglementation impose des restrictions météo, par rapport aux vents. Les rafales déportent des quantités non négligeables dans les intérieurs. Nos cellules absorbent cette pollution qui peut se transformer chez certains sur le long terme en maladie grave. Dossier « cancers et pesticides » de l’INCa

 

S’inscrire sur l’Assiette Libre s’est donner du pouvoir d’achat pour des produits alimentaires de qualité en partageant les frais liés au repas.

A bientôt sur l’Assiette Libre !

Découvrez le concept de l’Assiette Libre  

 

Publiez une assiette Bio sur l’Assiette Libre  

 

Lisez les articles du blog   

 

Suivez la page Facebook   

 

Financez la campagne de l’Assiette Libre sur KissKissBankBank   

 

 

 


×
CRÉER UN COMPTE VOUS AVEZ DÉJÀ UN COMPTE?

 
×
FORGOT YOUR DETAILS?
×

Go up